Les classes moyennes en Russie vivent de plus en plus mal

Veuillez créer un compte ou vous identifier pour lire les vidéos

Editorial

Sujet

Droits disponibles

  • Référence : 212426
  • Date de 1ere diffusion : 16/03/2018
  • Emission : LE 12H45
  • Résolution : HD
  • Ratio : 16/9
  • Résumé :

    La Russie va élire dimanche son nouveau président. 108 millions d'électeurs sont appelés aux urnes. 7 candidats sont en lice mais personnes ne semble en mesure de battre Vladimir Poutine qui vise un 4e mandat. Pourtant la situation économique n'est pas bonne depuis la chute des prix du pétrole. Les classes moyennes qui votaient Poutine s'appauvrissent et certaines tombent de haut. Oleg Norinski vit à Rosinka, à l'ouest de Moscou.Quand il fait ses courses, il a constamment les yeux rivés sur les étiquettes. Live : vous avez vu les prix ? vous avez vu combien ca coute ? 132 roubles, soit près de 2 euro. le poivron est hors budget. Son Oleg Norinski, professeur d'histoire : « Je gagne 31 000 roubles (TAMPON 443 euros), Je paye 8 000 roubles pour l'essence, 6 000 pour la maison, et 10 000 pour les études de mon fils. Combien il me reste pour vivre chaque jour ? 400 roubles(Tampon 5 euros 60) Et sa situation ne va pas s'arranger. Au début du mois, ce professeur d'histoire a démissionné. Son : « la direction a commencé à surveiller ce que j'écrivais sur les réseaux sociaux ; sur la nation, sur Poutine, sur le Régime. Et ils m'ont dit : « Les élèves peuvent lire ta page ! Pourquoi tu écris ça » ? Crise économique, manque de libertés, à 57 ans, Oleg ne voit plus son avenir en Russie. Il aimerait quitter le pays. A 80 km de là (Podolsk), c'est dans une Kroutchevka, un logement populaire des années 60 que vit Boris Salaviov et sa famille. Live : « là c'est la pièce où on vit avec ma femme » Avec 60 000 roubles par mois, ils disent ne manquer de rien, mais pour les vacances. Live « Moscou, Kostroma, Saint Petersburg » Comme pour la maison, ils vivent à crédit. Son Boris SOLOVIOV : ouvrier dans le bâtiment : « pour le moment on peut encore travailler, même un travail pénible, mais quand on sera plus vieux? » Demain, pour la première fois de leur vie, Boris et Yelena iront voter, sans se faire beaucoup d'illusions sur le résultat.
  • Mots clés à l'image : AIRE DE JEUX, ART, AUDIENCE (justice), BATIMENT, COUR, COUR DE RECREATION, DESSIN, DOMICILE, ECOLE, ECONOMIE, EDUCATION (enseignement), EMPLOI, ENSEIGNANT, ETABLISSEMENT SCOLAIRE, FACADE, FAIRE SES COURSES, HABITATION, Hilbert-Thomasson,Jacques (maitre), ILLUSTRATION, INFRASTRUCTURE SCOLAIRE, JUSTICE, MAGASIN, MAGASIN D'ALIMENTATION, METIER, METIER DE L'ENSEIGNEMENT, ORGANISATION DE L'ENSEIGNEMENT, OUVRIER, PARENT D'ELEVE, PROCES, SALARIE, Sauvaire,Yves (maître), SCENE DE RUE, SCOLAIRE, STATEMENT, TEMOIGNAGE, TERRAIN DE JEU, TRIBUNAL, VIE, VIE QUOTIDIENNE

Timeline

Timeline vidéo
TimeCodes Localité Date
Tc in 01:00:00
Tc out 01:01:59
Moscou 15/03/2018

Storyboard